Héros de la gratte

Publié le par Ludo

J’ai toujours été très friand de jeux musicaux. Tout commença il y a onze ans au Japon avec la sortie du désormais célèbre jeu de danse « Dance Dance Revolution » où il fallait piétiner en rythme des flèches sur un tapis spécial.

 

Dans le même genre mais en beaucoup moins fatigant sans devenir forcément plus simple, est enfin sorti en version asiatique (vendue à Singapour et HongKong et compatible avec la Xbox 360 nippone) l’excellent Guitar Hero 2. Le premier opus et la version PS2 de ce titre n’ayant jamais vu le jour au Japon, il me le fallait coûte que coûte.

 
Image Hosted by ImageShack.us


Vous y manipulez une guitare simplifiée branchée à la machine et dont le manche se compose de cinq touches de couleurs. Appuyez dessus ne suffit pas puisqu’il faut gratter ces notes à l’aide de l’autre main sur une sorte d’interrupteur vers le haut ou vers le bas. On peut même produire un vibrato à l’aide d’un levier situé un peu plus bas sous la même main. Plus vous enchaînez un nombre élevé de notes sans erreur, plus les points augmentent ainsi qu’une jauge bleue située à droite de l’écran. Une fois rempli, il ne vous reste plus qu’à lever le manche de l’instrument pour que votre personnage se démène à fond et que le public applaudisse à se couvrir les mains d’ampoules. Ce laps de temps limité permet aussi de doubler vos points. A la fin du morceau (on n’en compte pas moins de 70), vous recevez une note et vous pouvez débloquer ou non d’autres pistes.

 

Excessivement prenant, je ne connais pas à l’heure actuelle un jeu capable de vous débarrasser aussi bien du stress accumulé dans la journée. Bientôt, une vidéo démontrant que le ridicule ne tue pas.