Portal

Publié le par Ludo

Disponible depuis deux mois sur PC et sur Xbox 360 (depuis peu sur PS3), The Orange Box du mythique éditeur Valve se compose ni plus ni moins de cinq jeux : trois d’entre eux en rapport avec Half-Life 2, Team Fortress 2 qui se joue uniquement en ligne et l’extraordinaire Portal.

Rares sont les concepts vidéo ludiques qui m’aient vraiment surpris autant que Portal.

Vous vous réveillez dans une chambre vitrée d’un laboratoire. Au mur apparaît un compte à rebours. Vous ignorez de quelle manière vous avez débarqué ici ni depuis quand vous êtes prisonnier de cette pièce. Il ne reste que quelques secondes avant que le compte ne prenne fin. Puis, une voix synthétisée vous annonce que vous pouvez sortir. A votre grande surprise, un trou assez grand pour vous faire passer s’est ouvert sur le mur. Le plus curieux c’est que celui-ci ne s’ouvre pas sur l’autre côté de votre cellule mais sur le mur d’en face. Ainsi, si vous vous placez légèrement à l’extérieur de cet orifice, vous pouvez vous voir en train de sortir du trou de votre chambre. Vous venez de pénétrer dans un portail interdimensionnel.

Image Hosted by ImageShack.us


La voix vous indique le chemin vers l’ascenseur qui vous mènera vers une série de niveaux desquels vous devrez trouver la sortie. Assez rapidement, vous récupérerez l’appareil vous permettant ce prodige. Un bouton projettera sur la surface de votre choix un portail bleu alors qu’un autre produira un portail orange, le premier servant d’entrée et l’autre de sortie. Si vous désirez franchir un précipice il vous suffira de tirer sur le mur de l’autre côté de celui-ci pour réaliser un portail orange puis à vos pieds ou sur le mur derrière vous pour un portail bleu. Avec de l’habitude, vous vous rendrez compte à quel point cet objet ingénieux manque au quotidien. L’une des premières applications que nous avons imaginées serait de créer un portail bleu dans notre cuisine et un orange en France (il faudrait par contre s’y rendre au préalable). Pour ceux qui n’auraient pas saisi le concept, je vous renvoie à la bande-annonce du jeu.

Je m’attendais à un jeu de réflexion novateur et je fus stupéfait de tomber sur un titre qui soit de surcroît bourré d’humour.

Exemple : la voix vous promettra un gâteau si vous réussissez une épreuve à première vue impossible. Un peu plus loin, vous découvrirez que le laboratoire n’est pas aussi propre qu’il ne le parait puisque vous aboutirez dans une salle isolée aux murs glauques remplie de tuyaux rouillés avec les graffiti répétitifs d’un précédent cobaye : the cake is a lie (le gâteau est un mensonge). Cette phrase et l’univers de Portal en général (son companion cube, son générique de fin) sont déjà devenus cultes. J’invite expressément tout être humain à se ruer sur Portal, qu’il soit joueur ou non. Vous y découvrirez une bouffée d’air frais qui mettra en éveil vos neurones comme jamais.