Souvenirs d’automobiliste

Publié le par Ludo

Je faisais route tranquillement vers l’université d’Orléans afin de retrouver des amis sur le campus vers la fin des vacances d’été, il y a huit ans. Je roulais à bonne allure : 60 Km/h dans cette portion urbaine. Je venais de doubler d’autres véhicules sur la droite occupés à bifurquer. Soudain, une Peugeot 306 arriva à une vitesse hallucinante dans mon dos en me collant le plus possible. Voyant que je ne me repliais pas sur la droite, il se mit à faire des appels de phare et à klaxonner. Je ne pouvais pas me rabattre puisqu’un camion roulant à la même vitesse que moi m’en empêchait. Le fou se rapprocha plus encore de mon pare-choc. Je le vis gesticuler comme un pantin dans mon rétroviseur. J’appuyai alors à contrecoeur sur l’accélérateur afin de me placer à une distance sure du camion pour pouvoir me replier devant lui. Sans attendre, mon colle au train me doubla en me beuglant je ne sais quoi, je lui répondis par le tapotement de mon index sur la tempe. Il mit le pied au plancher, fit vrombir son petit moteur, prit plus de vitesse encore puis effectua un dérapage au frein à main sur les deux files pour bloquer la voie une dizaine de mètres plus loin. Je fus contraint de piler sec. La furie sortit de sa voiture, s’approcha de moi à grands pas, ouvrit violemment ma portière et me cria :

« Z’y va, qu’est-ce tu m’fais avec ton doigt-là sur la tête ! Tu m’cherches ? »

Stupéfait par cette merveille de la nature, j’en oubliai toute peur et complètement interloqué par son show à la Starsky & Hutch, je lui répondis sans un brin d’agressivité :

« Non... Un peu de calme ! ».

Certainement surpris de ma réponse et apparemment très pressé, il grommela quelque chose, regagna sa formule 1, repartit en vrombe et grilla le feu rouge quelques mètres plus loin...

A posteriori, je n’en reviens toujours pas. Je suis content de n’avoir pas montré de mécontentement ou de peur (ces sentiments arrivèrent cinq minutes en retard), ça aurait pu m’être néfaste.


Image Hosted by ImageShack.us

Publié dans Vieilles anecdotes