Dix chaînes de restaurants incontournables au Japon

Publié le par Ludo

Voir les épisodes précédents.

 

A essayer , à fréquenter de temps en temps ★★, à aduler ★★★

 

Kappazushi

Vous avez une envie subite de sushi, d’un choix vaste de petits plateaux circulant sur un tapis-roulant, mais votre porte-monnaie fait grise mine ? Alors rendez-vous à cette enseigne. Les tarifs ne dépassent pas 120 yens par assiette. Certes, la qualité n’est pas des plus optimales, les tables collent un peu et vous risquez d’avoir pour voisin de table des gamins bruyants mais pour le prix, cela en vaut bien la peine.


Image Hosted by ImageShack.us

 

Tengu

Comme première expérience dans une izakaya, je vous recommande vivement cette chaîne présente dans tout le pays. On y trouve un vaste choix de plats typiques de ce type de restaurant : sashimi, chahan, yakisoba, nankotsu karaage (cartilages de poulet grillés), calmar grillé, aspara-bacon, etc. Là encore, on peut trouver beaucoup mieux ailleurs mais les prix demeurent très attractifs, notamment pour les boissons (bières et saké).

 

Sôzaya ★★

Après Tengu, je vous conseille d’aller dans cette autre izakaya. Les prix demeurent légérement plus élevés mais ce n’est pas au détriment de la qualité. Le menu est plus axé cuisine asiatique dans son ensemble bien que l’on ait toujours droit aux classiques nippons. Si vous avez décidé de boire beaucoup, mieux vaut vous rendre à Tengu si vous désirez faire des économies de ce côté-là.

 

Mos Burger

Ce fast-food 100% japonais dont nous avions parlé ici, ressemble de loin à un pur plagiat de Mc Donalds. Ce n’est qu’après avoir goûté aux différents sandwiches (en particulier aux hot-dogs) que vous vous rendrez compte à quel point c’est meilleur.

 

Mister Donuts ★★

Envie d’un bon gros dessert bien sucré ? Rendez-vous chez MisDo, comme on l’appelle communément ici. Vous n’aurez que l’embarras du choix entre différentes variétés de beignets. Ma préférence se porte sur les French Krûrâ (moelleux à souhait et sans artifice), les ponderin (ressemblant à un bracelet de très grosses perles) et les Churros au miel. Plusieurs fois par an, l’enseigne effectue des promotions et tous les produits passent à 100 yens, une aubaine quand on sait que les tarifs normaux vont de 100 à 300 yens.

 

Yoshinoya

Si votre ventre crie subitement famine à deux heures du matin, pas de problème. Vous trouverez toujours un restaurant Yoshinoya ouvert 24h/24 et 7 jours sur 7 avec des employés fatigués de servir deux pékins à des heures pas possibles.

Depuis quelques années, on ne sert qu’occasionnellement du plat fétiche de la marque : le gyudon (de la viande de boeuf dans un bol de riz) suite aux affaires de maladie de la vache folle. Le butadon, déjà décrit ici, a désormais pris la main. Si vous ne souhaitez pas côtoyé les salarymen ou les ouvriers de chantier voisin, vous pouvez toujours opter pour les plats à emporter. Cela dépanne parfois.

 

Akasatana ★★

Vous aimez les râmen mais en avez un peu marre des bouillons gras et lourds ? Essayez donc les râmen de style kyotoïte de cette franchise. Pour 380 yens, on vous servira dans les cinq minutes un bol, certes un peu moins consistant que dans d’autres restaurants spécialisés mais très apaitissant. Libre à vous de commander des « options » en plus à rajouter dans le bouillon comme : plus de tranches de viande, un oeuf, du maïs, du mochi etc. Personnellement je me contente du modèle de base auquel j’adjoins un plat de ochobo (des sortes de xiumai arrosées de citron que l’on trempe dans une sauce), le tout pour moins de 600 yens.

 

Hakkenden ★★★

Prévoyez un bon budget (2000 yens par personne) et évitez de boire trop d’alcool au risque de faire dangereusement grimper la note. Une fois sur place, admirez le côté pittoresque des lieux, la bonne ambiance et savourez les différents yakitori sans oublier les autres plats succulents (ah les petits batonnets de fromage frits...).

 

Yamachan ★★★

Nous ne reviendrons pas en détails sur ce qu’il se fait de meilleur à Nagoya. Cette izakaya spécialisée dans les tebasaki (ailes de poulet grillées délicieusement épicées) est devenue un passage obligé pour tous mes amis français et nous-mêmes. On trouve désormais des restaurants à Tokyo.

 

Salvatore Cuomo ★★★

Il vous sera sans doute délicat de repérer un Salvatore Cuomo puisqu’ils ne sont présents qu’à Tokyo, Yokohama et Nagoya. Une fois que vous aurez mis la main dessus, dîtes au revoir à vos économies car vous succomberez à coup sûr face à leurs extraordinaires pizze et leurs non moins hachement bonnes pâtes, disponibles également à emporter.

 

A suivre...