Les tiques de langage

Publié le par Ludo

Après quelques temps au Japon, on finit par développer des habitudes qui, une fois rentrées au pays, font beaucoup rire ses proches. Commençons cette nouvelle saga par un mot qui revient en permanence : へぇぇぇ hééé (degré d’addiction : ★★★). Déjà évoqué ici, il s’emploie dès que son utilisateur exprime un mélange de surprise et d’intérêt dont la proportion dépend directement de l’intonation employée. Les deux exemples qui figurent dans cet enregistrement illustrent parfaitement la chose. Dans le premier hééé, on ne ressent qu’un léger intérêt ou un intérêt conséquent mais dont toute l’ardeur est gardée sous contrôle tandis que dans le deuxième on devine clairement la stupéfaction (bien que ce ton exagéré puisse devenir un outil pour se moquer de son interlocuteur).

Là où un Français normal dirait « ah bon », un Japonais ou un Français émigré au Japon dira hééé sans s’en rendre compte.



Publié dans Ambiances