Système D

Publié le par Ludo

Cette fois-ci, c’est promis, j’arrête. Après avoir craqué pour un Canon Eos 350D, puis un 400D, j’ai décidé de passer à la classe supérieure en acquérant le Canon Eos 50D. Pourquoi donc cet achat ? Le 50D propose 15.1 mégapixels contre 10 pour le 400D, des prises en rafale à 6.3 images secondes contre 3, une vitesse d’obturation maximale de 1/8000ème de seconde contre 1/4000ème, une prise HDMI, deux points d’autofocus supplémentaires…

Si tout cela demeure bien alléchant, ce sont trois autres spécificités qui m’ont fait sortir mon porte-monnaie. La première c’est la gestion du bruit, quasi-inexistant jusqu’à 3200 iso (le 400D ne monte d’ailleurs qu’à 1600). Le 50D offre également des sensibilités extrêmes à 6400 et 12800 iso. Si le 6400 iso peut s’avérer parfois exploitable, la présence du 12800 iso fait par contre vraiment gadget.

La deuxième, c’est la qualité exceptionnelle de l’écran. Non content d’afficher une taille de trois pouces, il possède une résolution de 920000 pixels ainsi qu’une excellente luminosité, parfait pour vérifier ses prises de vue.

La troisième, c’est la possibilité de viser par le biais de cet écran ce qui demeure pratique dans certains cas (contre-plongée au ras du sol, déclenchement avec les bras levés, etc.).

Je ne regrette aucunement mon achat d’autant plus que Daishi a repris mon ancien appareil pour un tarif très intéressant et que les prix du 50D ont presque baissé de moitié au Japon depuis sa sortie fin septembre dernier. Il ne coûte aujourd’hui qu’un peu plus de 80000 yens (700 € environ) sans objectif.

 

Image Hosted by ImageShack.us


PS : la photo a été réalisée avec cet appareil.