Le dieu du coin

Publié le par Ludo

A quelques encablures d’un des collèges où j’officiais l’année dernière, se trouve un temple shintô surprenant. Coincé entre le trottoir et le mur d’un immeuble, il ne fait pas plus d’un mètre cinquante de large pour trois mètres de long.

Apparemment, comme c’est le cas ailleurs, le lieu de culte occupait une plus grande surface jadis, mais les besoins immobiliers ont poussé les promoteurs à grignoter petit à petit de l’espace sur ce dernier.

Pourquoi ne pas raser tout bonnement la chose ? Les Japonais étant plutôt superstitieux, on préfère réduire l’aire d’un temple plutôt que de le détruire et de provoquer la colère d’un esprit revanchard. Serait-ce la même hypocrisie qui pousse certains à laisser en plan des écoles abandonnées et des maisons où ont eu lieu des suicides ou homicides ?

Image Hosted by ImageShack.us

Publié dans Cas sociaux