Anachronisme triomphant

Publié le par Ludo

Voir les épisodes précédents.

 

Trêve de discussions sur l’extérieur du château de Nagoya, il est temps d’en visiter l’intérieur, mais avant, admirez la façade. Telle une verrue énorme plantée en plein milieu d’un visage de top model, il est impossible de ne pas remarquer la construction disgracieuse blanche et carrée sur la droite : un dispositif d’ascenseur pour personnes âgées et handicapées. Alors oui, certes, les bien-pensants y louent là toute l’attention dont font preuve les pouvoirs publics vis-à-vis de cette catégorie de personnes. Je ne reviendrai pas sur les aménégaments de trottoirs pour les aveugles mais une fois de plus, doit-on tout sacrifier pour ? N’y a t-il pas une solution moins laide que cette difformité architecturale ?

L’horreur ne fait malheureusement que commencer. On pénètre par un escalier en béton des plus sinistres. Et, dès la porte d’entrée franchie, les visiteurs sont accueillis dans une sorte de lobby froid avec des murs gris et la première chose que leur regard rencontre c’est ceci.

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Quelques mètres plus loin, on prend un autre escalier on ne peut plus moderne avec un authentique éclairage au néon. Les différents étages restent grosso modo organisés de la même manière : quelques vitrines avec des pièces de collection ou des reproductions dans un immense espace aceptisé qui convient, nul doute possible, aux normes.

Comble du mauvais goût, on tombe plus loin sur un shachihoko (un orque disposé normalement sur le toit et qui, à Nagoya, a la particularité d’être doré). Le problème, c’est que celui-ci est en plastique grossier et que... Bref je préfère vous en réserver la surprise. Le tout dernier étage offre une vue panoramique assez agréable, dommage encore une fois que l’on ait plus l’impression de se trouver dans un restau-route que dans un symbole de l’histoire de la région... Evidemment ce château n’appartient pas au patrimoine mondial de l’humanité.

 

A suivre...

Publié dans Sorties et voyages