Le téléphone portable en France : nos premières impressions

Publié le par Ludo

Dès notre retour dans l’Hexagone, nous avons investi dans deux LG KP500, un rose pour Naoko et un blanc pour moi. Ce modèle à la mode est doté d’un grand écran tactile, d’un appareil photo de deux mégapixels, d’un lecteur mp3, du bluetooth et d’une bonne autonomie mais ce qui nous a le plus fait pencher de son côté, c’est son prix et surtout le manque de concurrence dans son segment. En effet, si vous voulez opter pour un modèle pas cher, vous tombez sur des appareils avec une finition à la Fisherprice et écran riquiqui monochrome ou à l’inverse sur des engins à la pointe de la technologie mais hors de prix. Notre budget étant plus que réduit, le KP500 représentait le meilleur choix avec un abonnement chez « Monde sordide portable » (je vous laisse deviner) à 19.90€ par mois (une heure de communication et SMS illimités). Après plusieurs semaines d’utilisation, nous en sommes venus au constat suivant :

1- L’ergonomie n’est vraiment pas le point fort de la bête. L’écran tactile marche plutôt bien, certes ce n’est pas aussi réactif que l’i-phone, mais la gestion des menus semble tout sauf logique. Après plusieurs années à manipuler des téléphones japonais dont l’utilisation ne change que peu d’un modèle à l’autre, cela nous a fait vraiment bizarre.

2- Pourquoi les SMS sont-ils aussi stupides ? Au Japon, les messages par téléphone sont de véritables mails. On peut donc envoyer gratuitement des textes de PC à téléphone et vice-versa. En France, ce type d’opération demeure payant ! Autre chose : si on décide d’y adjoindre une photo, on change de catégorie en passant au MMS et là, le tarif n’est pas le même... Plus radin, tu meurs ! Enfin, il n’est pas possible d’ajouter de emoji : tous ces petits dessins colorés et parfois animés qui permettent d’égayer un message ou simplement de se faire comprendre plus rapidement.

3- Ce n’est sans doute dû qu’à notre modèle, mais je reçois continuellement des SMS indésirables qu’il m’est impossible de bloquer. Horripilant !

4- LG étant coréen, on trouve tout un tas de langues disponibles dans le KP500... mais pas le japonais.

 

Image Hosted by ImageShack.us


Au final, le prix de l’abonnement demeure moins cher qu’au Japon (du moins pour un abonnement équivalent puisque les dernières offres nipponnes s’avèrent vraiment bon marché) et, outre les restrictions mentionnées plus haut, on peut profiter de fonctions sympathiques, bien que pas franchement indispensables, comme Windows Live Messenger, la consultation de sa boite mail et la possibilité de mettre ses mp3 en sonnerie, tout cela gratuitement.

Il est également agréable de constater que les téléphones portables vendus en Europe ont quasiment rattrapé leur retard par rapport au Japon.