Deux claques oui

Publié le par Ludo

Vous connaissez mon aversion pour les tenues vestimentaires de beaucoup de jeunes filles de ce pays (si si). Je n’avais cependant jamais présenté des exemplaires d'un style, heureusement encore rare à Nagoya, qui provoque chez moi des envies soudaines d’inonder de torgnoles la personne concernée. Les partisanes de cette tribu portent des couleurs claires et pastel (blanc et pêche, blanc et vert pomme, blanc et bleu cuvette de toilette) appartenant aux plus ridicules du spectre « gnangnan ». Elles font partie en quelque sorte du côté rose de la force avec leurs froufrous, leurs collants blancs de clown, leur coupe de cheveux « Petite maison dans la Prairie » et leur niaiserie qu'on jurerait innée.

 

Image Hosted by ImageShack.us


Elles se déplacent apparemment toujours en binôme, le plus souvent avec une autre Barbie ravagée ou parfois avec un homme (un jeune portant des lunettes de soleil grotesque et un arrangement capillaire lourd ou un salaryman en costume cravate au crâne dégarni et au front gras).

Désolé pour la qualité de l’image, mais je fus contraint de prendre la photo à la va-vite dans un endroit assez sombre en tentant de ne pas me faire remarquer. Vous pouvez accéder à un plan rapproché (mais flou) du monstre en cliquant dessus.

Publié dans Cas sociaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :