Trivial Pursuit

Publié le par Ludo

Sorti au printemps dernier sur PS3 et Xbox 360, Trivial Pursuit reprend tout ce qui a fait le succès du jeu de plateau en y ajoutant une pincée de fun.

Trois modes de jeu sont disponibles. Le moins intéressant, le plus fidèle à l’original, accuse en effet les mêmes défauts : tant que vous continuez à répondre juste, vous continuez à jouer et vos adversaires s’ennuient atrocement. Jeu vidéo oblige, on choisit les réponses parmi un choix de quatre, et le niveau demeure souvent plutôt enfantin.

Plus amusant, le mode solo vous propose de répondre de la même manière à plusieurs questions et chaque bonne ou mauvaise réponse valide ou invalide la case de telle sorte que vous ne pourrez plus jamais tomber dessus. Chaque camembert gagné fait disparaître toutes les cases de même couleur et le jeu se termine quand toutes les cases ont disparu. Curieusement le niveau s’avère nettement plus corsé dans ce mode puisqu’il devient vraiment très difficile d’effectuer un sans-faute.

 

Image Hosted by ImageShack.us


Le dernier mode, de loin le meilleur, se joue comme le premier à plusieurs mais dans des matches malheureusement un peu trop courts à mon goût. Que vous répondiez bien ou non, tous les participants jouent à tour de rôle. Ceux dont ce n’est pas le tour ont la possibilité de parier si leur adversaire va donner une bonne ou une mauvaise réponse avec la possibilité de remporter à la clé une fraction de portion de camembert. Certaines cases bonus proposent une variété bienvenue avec des épreuves amusantes : la bombe (où une mauvaise réponse est sanctionnée par la disparition de toutes les fractions de camembert d’une catégorie), le vol de camembert (où vous pouvez honteusement dérober un précieux triangle à condition bien sûr de bien répondre), etc.

Comme pour le solo, chaque camembert remporté dans une catégorie fait disparaître toutes les cases de cette catégorie. Quand aucune case ne subsiste, les camemberts obtenus sont transformés en vie, indispensable pour survivre au round final. Certaines questions vous donneront sérieusement du fil à retordre en vous demandant par exemple de placer le plus correctement possible un curseur sur une carte sans aucune indication, ou en vous demander de chiffrer le nombre de victoires de tel ou tel sportif à l’aide d’une jauge graduée.

Dans l’ensemble Trivial Pursuit vous étonnera par son intérêt. Certes beaucoup moins attractif et beaucoup plus calme que Buzz ! Quiz TV, il n’en demeure pas moins un titre très agréable et sans doute un peu plus accessible. On voit que les développeurs s’en sont donnés à coeur-joie quand on voit le côté complètement loufoque de certaines réponses (certaines mériteraient même qu’on les répertorie pour les mettre dans un site spécial). Contrairement à son concurrent, il est aussi possible de choisir sa langue au démarrage du jeu. Essayez de jouer en anglais, vous verrez que c’est beaucoup plus difficile. Beaucoup de détracteurs lui reprochent l’absence de mode en ligne, mais à mon sens, cette option aurait été

un vrai fiasco vu l’absence de questions de rapidité et la faible longueur des joutes.