Dix mots japonais qui font sourire les Français

Publié le par Ludo

Voir les épisodes précédents.

 

Nana

Très usité, ce mot n’a rien de familier en japonais puisqu’il signifie bêtement « 7 ».

 

Mimi

Ne veut pas dire « mignon » (puisque « mignon » se dit kawaii, je le rappelle) mais « oreille ». Notez qu’il est possible d’avoir des oreilles mignonnes mais cela ne donnera en aucun cas « mimi mimi ».

 

Kanai 家内

Peu utilisé de nos jours par les jeunes (dont nous faisons partie si si), il veut dire « ma femme/épouse ». Si on décortique les kanji, on se rend d’ailleurs compte de toute sa dimension misogyne : ka représente la maison et nai, l’intérieur. Celle qui est à la maison.

 

Samui 寒い

Et non pas « ça mouille » bien que la prononciation soit quasiment la même. Samui signifie « froid », « j’ai froid », « il fait froid » etc.

 

Girigiri ギリギリ

Aucun chatouillement ici. Cette onomatopée très courante peut être traduite par « au dernier moment », « à la limite de ».

 

Miru fîyu ミルフィーユ

Il ne s’agit pas de 1000 filles mais du nom japonais retranscrit pauvrement en katakana d’une pâtisserie française bien connue : le mille-feuilles.

 

Yamamoto 山本

Pour ceux qui n’ont jamais appris le Japonais, sachez que ce nom de famille existe bel et bien, qu’il signifie « le pied de la montagne », et qu’on le retrouve fréquemment.

 

Calpis カルピス

Cette boisson blanche sucrée que l’on ne trouve qu’au Japon se prononce « cale-pisse » mais demeure tout à fait potable. Elle provoque de plus amples sourires chez les anglophones pour qui sa sonorité se rapproche admirablement de « cow piss ».

 

Image Hosted by ImageShack.us


Aircon エアコン

Souvenez-vous de cette image prise à Okinawa. C’est plutôt quand on ne l’utilise pas en été qu’on a l’air con.

Dans le même ordre d’esprit, il existait un héros de séries pour enfants dans les années 60 dont le nom aurait été inexportable en France : Robokon.

 

Debiruman デビルマン

Voici un autre héros, mais de manga cette fois avec un nom à coucher dehors dans l’Hexagone. Un Francophone ne peut s’empêcher d’entendre « debile-man ». Ce personnage ressemble à un diable (« devil » en anglais). Appliquez au mot « devil », un filtre katakana et vous obtenez « debiru ».

 

A suivre...

Publié dans Repères