手続き~運転免許証~☆

Publié le par Naoko

日本の運転免許証は、渡仏後1年以内であればその法定翻訳と合わせて持ってフランス国内で運転することが可能です。しかし、1年以上の滞在者はフランスの免許証に書き換えをする必要があります。1年以内に日本の運転免許証、その法定翻訳、写真2枚、滞在許可証、住居証明を持って県庁へ行けば、無料で簡単に手続きをしてくれます。ただ1年を過ぎてしまうと、またフランスで自動車学校に通ってフランスの免許証を取らなくてはいけないので注意です!

日本の場合は手続きが他の国と比べて早いらしく、私は申し込んでから3週間後に「できたから取りにきて」という手紙が届きました。出来上がりは、日本の紙の保険証のような形 ・質の、ピンク色の紙きれでした。またお財布に入りくいサイズか…(-_-)やぶかないように注意しないと!でもこれで、EU内の国はどこでも運転できるし、一生書き換えもないし♡

さらに3週間後くらいに「日本の免許証を返しますが、どうしますか」という手紙が在仏日本大使館から届きました。以前、県庁で尋ねたら「免許証を返すわけないじゃないの」とバカにされたのですが、実は分かってなかったのは県庁の方で、日本とは特別な条約があるらしく、大使館が返してくれるのです。しかも郵送で送ってくれるので便利!!しかもなんと手紙を送ってから3日後に日本の免許証が返ってきました♪

さぁ、この免許を持ってどこに行こうかな~。


Image Hosted by ImageShack.us

 

Les démarches administratives : le permis de conduire

Il est possible de conduire en France si on remet son permis japonais accompagné d’une traduction officielle de l’ambassade dans un délai d’un an suivant son arrivée. Au delà, on est obligé de faire les démarches pour l’obtention d’un permis français. Dans l’année qui suit son arrivée, on doit donc remettre à la préfecture le permis japonais, sa traduction, deux photos, sa carte de séjour et une preuve de domicile. C’est gratuit et facile. Si on a le malheur de dépasser ce délai, on est obligé de repasser par une école de conduite pour obtenir le permis français, il faut donc bien faire attention ! Pour les Japonais, le processus semble plus rapide que pour des ressortissants d’autres pays. Moi, il ne m’a fallu que trois semaines avant que le courrier m’indiquant d’aller retirer mon permis français ne parvienne dans la boite aux lettres. Le résultat ressemble à une carte de sécu japonaise en forme et en qualité de papier et c’est rose (NDLudo : les permis nippons sont au format carte de crédit sur une carton rigide). Encore un papier qui rentre difficilement dans le porte-monnaie... Il faut faire attention de ne pas le déchirer ! L’avantage, c’est qu’avec on peut conduire dans toute l’Union Européenne et qu’une fois obtenu, on le garde à vie (NDLudo : au Japon, on doit les renouveler tous les trois ou cinq ans. Moins on a d’accident, plus le délai est large).

Encore trois semaines plus tard, j’ai reçu un courrier de l’ambassade qui me demandait si je souhaitais conserver mon permis japonais. A la préfecture, c’est tout juste si on ne nous avait pas ri au nez quand on avait posé la question en nous répondant « Ben non c’est un échange, on va pas vous le rendre ! ». En fait cette personne n’y connaissait donc rien car le Japon bénéficie d’un accord spécial qui fait que l’ambassade peut redonner le permis japonais à l’intéressé. Cela se fait par courrier en plus, c’est bien pratique !! Après avoir renvoyé la réponse, il ne fallut attendre que trois jours. Voyons, voyons, où vais-je donc aller avec ce permis français ?

Publié dans ココリコ-Cocorico