Voyage en France. La cathédrale et Paris, le 10 août 2006

Publié le par Daishi

Voir les épisodes précédents.

 

 【フランス紀行~大聖堂そしてパリ編~】2006/08/10

朝、目が覚めると両親は既に帰国の為、空港に向かっていた。無事に日本に帰れればいいけど。

パリへは午後からの出発。午前中は結婚式で使った衣装を返却しにいくついでにオルレアンの大聖堂へ観光に行く。ルド、妹と一緒に で出発。オルレアンの市内は結構な都会で、様々なショップやアパートが立ち並んでいた。町に到着してコインパーキングに車を駐車、支払いをしている時に妹がフランス人のおばさんに話しかけられて困っていた。駐車料金は1ユーロで2時間くらいかな?日本より少しだけ安い感じ。

街中を少し歩き、大聖堂に到着。おぉ・・・これは・・・すごい!長い歴史を感じさせるグレーとクリーム色の材質は淡いブルーの空とのコントラストが際立っていて、柱の太さ、彫刻、塔、アーチ。全ての調和が取れたゴシック様式の素晴らしい建造物だ。圧倒されながらも教会の入り口に向かう。(入り口には乞食がいて、逆さにした帽子には数枚のコインが入っていた。)

教会の中に入り正面から奥を見渡した時、膝が震えた。何故そうなったのかは自分でも分からない。何かを感じた気がしたのだが、それが何かも分からない。一瞬頭が真っ白になった気がする。

教会の全面を取り巻くジャンヌダルクに関するステンドグラスは、非常に手の込んだもので写真などでは分からない存在感があった。一枚の大きな板から創り上げたレリーフは柔らかく繊細で、時間を切り取ったかのようにリアルな彫刻。衣服が受ける風がはっきりと分かるし、その表情には魂が宿っているかのように感じた。天井が非常に高い教会の中には美しい音楽が流れていて、その音楽が神秘感をより一層高めていた。

普段僕はこういった演出は見え透いた作意のようで、全てが安っぽく見えてしまい好きじゃないのだが、この空間に対してのこの音楽はそういったものでは無く、あくまで神に捧げる音楽でありそしてここに訪れる人々の心を安らげる為の癒しの行為なのだと思う。言葉で語るとどうしても安っぽくなってしまう。この感覚というものは実際に体験してみないと分からないと思う。

(日本に戻ってからも、今回の旅行で一番印象に残った建築物だと思っている。

美しい芸術的な建築物というものは、どうしても"見る"ものとして鑑賞する対象objetなのだが

この教会が他と違うところは、その世界に"同化"できるという事。現在でも使われている教会なのでリアルな空気感がある。)

 

つづく

Image Hosted by ImageShack.us

 

Quand j’ouvris les yeux le matin, mes parents étaient déjà partis pour l’aéroport. Je leur souhaitais un voyage sans embûche. Nous avions prévu de nous rendre à Paris dans l’après-midi. Dans la matinée nous profitâmes du fait que le costume de location de Ludo devait être rendu pour aller à Orléans et visiter la cathédrale. Ludo, ma sœur et moi-même prîmes la voiture. Le centre-ville demeurait assez urbanisé et on y rencontrait une succession de boutiques et d’appartements. Nous déposâmes notre véhicule dans un parking à horodateurs. Ma sœur alla insérer une pièce dans la machine quand une dame française lui adressa la parole, elle paraissait bien embêtée ! Il me semble que c’était un euro pour deux heures de stationnement, un tout petit peu moins cher qu’au Japon (NDLudo : Après m’être renseigné auprès de plusieurs personnes, il en ressort que le tarif le plus bas serait 150 yen pour une heure, soit pile un euro. Dans certains endroits c’est 200 yens pour la demi-heure !).

Après nous être un peu promenés, nous arrivâmes en face de la cathédrale. Oh la vache ! Ce qui me frappa de suite furent le contraste entre le ciel d’un bleu éclatant et la couleur grise et crème où l’on ressentait une longue histoire, la largeur des colonnes, les sculptures, les tours et les arcades. C’était une construction exceptionnelle dans un style gothique des plus harmonieux. Ecrasé par cette force qui s’en dégageait, je pénétrai à l’intérieur. Un mendiant se tenait à l’entrée et tenait dans ses mains un chapeau où l’on distinguait quelques pièces.

Une fois dans la cathédrale, alors que mon regard se posait sur l’allée centrale qui se prolongeait jusqu’au fond, mes genoux se mirent à trembler. J’ignore pourquoi cela m’arriva. Je ressentis quelque chose mais impossible de dire quoi. J’ai l’impression que je palis l’espace d’une seconde.

Les vitraux figurant tout autour étaient si ouvragés qu’une photo n’aurait pu leur rendre honneur. Elaborés à partir d’une seule grande plaque, les reliefs étaient subtilement polis et les sculptures semblaient si réelles qu’on aurait cru les sujets figés dans le temps. Le vent paraissait souffler distinctement sur les vêtements et les expressions faciales reflétaient une âme. De la musique se faisait entendre dans cette église au plafond particulièrement élevé, ce qui ajoutait une touche sacrée supplémentaire.

D’ordinaire peu réceptif aux ambiances trop artificielles, je fais la moue mais cette musique ne s’adressait pas aux lieux mais à Dieu et son but consistait à apaiser le cœur des visiteurs. Aucun mot ne parvient à retranscrire la chose. C’est une sensation que l’on ne peut comprendre qu’après l’avoir connue.

Depuis que je suis rentré au Japon, c’est le monument qui m’a le plus ému durant ce séjour.

Une belle œuvre d’art architecturale se contemple plus qu’elle ne se regarde mais dans cette église et nulle part ailleurs, on ne fait qu’un avec son atmosphère. Puisqu’elle est encore utilisée aujourd’hui, cette atmosphère est d’autant plus authentique.

 

A suivre

Publié dans ガリアへ-En Gaule