Voyage en France, tourisme à Paris II, le 12 août 2006 (deuxième partie)

Publié le par Daishi

Voir les épisodes précédents.

 

家に荷物を置いてから、すぐに電車で移動。到着した地下鉄の駅はルーブル美術館と直結されていて、気がつくとルーブルの施設内だった。まず最初に、ちょうど昼食時だったので、併設してあるフードコーナーで食事をする事に。日本のデパートやテーマパークでよく見かける、いろいろな料理の店があって席は全部同じ場所というアレ。ここの場合、いろいろな国の食べ物がおいてあったのだがターキーを丸々一羽食べている人が何人かいた。売っているという事は需要があるという事で、その食欲に驚かされる。丁度、ピークタイムという事もあって非常に込んでおり、座席の確保に結構時間を取られてしまう。

といっても僕は料理を選ぶのに忙しくて、妹とルドが探してくれたんだけど(笑)

ここで僕はフランスの国旗のある店でローストビーフとインゲンのサラダを食べた。普通、こういう所の食事ってジャンクフードに毛が生えたようなものが相場なのだが、値段も決して安くは無かったけど、ここの料理は非常にうまかった。

腹いっぱいになったところで美術館に移動。

みやげ物屋の間の通路を歩いていると、奥の方には逆さピラミッドが見えてきた。入り口付近で日本語のパンフレットをもらい、荷物のチェックを受けて入館。

 

Après avoir laissé nos affaires chez Howard, nous prîmes le métro sans tarder. La station où nous arrivâmes menait directement au Louvre et nous nous retrouvâmes à l’intérieur. C’était pile l’heure du déjeuner et nous décidâmes de nous restaurer dans la grande cafétéria à proximité. A l’instar de ce que l’on voir dans les grands magasins japonais et dans les parcs d’attraction, une multitude de stands de cuisine divers partageaient les mêmes tables et chaises. On trouvait de la nourriture de différents pays et il y en avait même certains qui dégustaient une dinde entière. Si l’on en vend cela signifie qu’il y a une demande, un tel appétit me surprit. C’était l’heure de pointe et la salle était noire de monde, il nous fallut du temps pour trouver une place.

Je dis ça mais j’étais occupé à choisir ce que j’allais manger : ma sœur et Ludo se chargèrent de nous dénicher une table. Mon choix se porta sur un stand arborant le drapeau français et sur un rosbif et une salade de haricots verts. En général ce genre de lieu, typé malbouffe est propice à la découverte de cheveux dans son assiette mais malgré un prix assez élevé, c’était vraiment très bon.

Le ventre bien rempli, nous nous acheminâmes vers le musée. Alors que nous déambulions dans les allées de boutiques de souvenirs, j’aperçus au loin la pyramide inversée. Je pris un guide en japonais, passai le contrôle des bagages et pénétraient dans le bâtiment.

 

・・・さてルーブル美術館の感想なのだが。実は一部を除き、あまり感動する事が出来なかった。理由は分かっている。今回、初めてのパリ、そして時間があまりなかったという事もありパリ全域の観光地を回るというスケジュールで観光していたのでゆっくりと展示品を見る時間も無く、ざっと見て回ったのにおそらく半分も見ていないだろう。また長期休暇のシーズンだったので世界各国からの観光客で施設内は一杯。

モナリザやミロのヴィーナスの周りなど黒山の人だかりで近寄るのも一苦労。

そんな中、ゆっくりと出来るわけも無く。

とにかく一つの作品をじっくりと見る時間が無かった。ゆっくりと見る事が出来れば違った感動があったはずだろう。しょうがない事だけど非常に残念。次回来るときは時間をしっかりと取って楽しみたいと思う。また高校の美術史程度の知識しかなかったうえに、彫刻類エジプトの発掘品は数が多すぎて、ガラスケースの中に所狭しと整列してあったり、広い部屋の中にずらーっと並べてあったりしてありがたみというか「ほんとに貴重なの?」と疑問に思ってしまった。

これも予備知識を十分に仕入れていけば、また違った楽しみを見出せたはずなのだが勿体無い事をした。

ただ、興味のあるジャンルだったという事もあるだろうけど、絵画はすごく良かった。中でも"Paul DELAROCHE"という作家の"The Young Martyr"という作品に一番感動した。水面に白い服を着た女性が浮いていて、頭の所には光の輪が輝き、遠くの岸辺には馬に乗った人の姿。また、よく見ると水面には、人の姿をしたような何かが反射している。光の筋と水の透明度が素晴らしく良く描かれていた。思わず足を止めて見入ってしまった作品の一つ。

ルーブルを体験する事は出来たが、人に語るほど見る事も出来なかったので感想は以上。ここには必ずもう一度来ることにしよう。

閉館時間となり、一旦逆さピラミッドの所まで戻ると物凄い人だかり。すぐに外には出ないで、土産屋を物色。彫刻や絵画のレプリカが多数販売されていた。どれも本物と見分けがつかないほどの(いや、実際見分けられませんが。)作り。先にも書いたが、ここでもありがたみがやや失せ、残念な気持ちになる。

出入り口が空いたところで外に出ると、有名なピラミッドの出入り口の前に出た。外はパラパラと雨が降り始めていたのだが、どこからか「アンブレラ!アンブレラ!」と必死な売り子が現れた。この日は午前中から雲行きも怪しく、PCショップに向かう途中に少し雨に降られた事もあり、僕たちは折りたたみ傘をもっていたので問題なし。

 

つづく

Image Hosted by ImageShack.us


Que dire du Louvre… A l’exception d’une partie, j’en garde un souvenir un peu mitigé. Je sais pourquoi. C’était la première fois que je me rendais à Paris puis nous n’avions pas beaucoup de temps devant nous et pour voir le maximum de la ville nous ne pouvions admirer dans les détails les œuvres d’art. Nous effectuâmes la visite en coup de vent, en ne voyant sans doute que la moitié du musée (NDLudo : Daishi est très loin du compte). De plus les lieux étaient remplis de touristes de différents pays, vacances oblige. Nous dûmes lutter pour nous approcher de la Joconde et de la Vénus de Milo avec cette marée humaine. Il nous était donc impossible de bien profiter du spectacle.

Je ne pus donc prendre le temps d’admirer attentivement une seule œuvre. Si seulement j’avais pu, cela aurait à coup sûr changé mon sentiment sur le Louvre. On n’y pouvait rien, mais c’était vraiment dommage. La prochaine fois, je promets d’y consacrer plus de temps. Je n’avais de surcroît que des connaissances en art datant du lycée et je ne pus m’empêcher de douter de la rareté des nombreux objets de valeur exposés dans de vastes salles (trop de sculptures et trop de bibelots égyptiens à mon goût).

Aparté de Ludo : je fus surpris d’apprendre la chose en lisant ce témoignage. Je décidai d’en parler à Naoko qui m’avoua que les Japonais n’avaient pas autant d’affinités avec l’Egypte ou la Grèce antique que les Français puisqu’ils apprennent à l’école surtout l’art contemporain (la peinture exclusivement).

Avec plus de connaissances à ce sujet, j’aurais certainement goûté les choses autrement.

Cependant, les peintures étaient vraiment magnifiques, sans doute parce que c’est un genre qui m’intéresse plus (NDLudo : CQFD). Parmi ces dernières, la « Jeune Martyre » de Paul Delaroche m’émut profondément. Une femme vêtue de blanc flottait sur l’eau, un halo de lumière éclairait son visage et on pouvait apercevoir sur la rive un cavalier sur son cheval. En y regardant de plus près, on apercevait son reflet sur l’eau. Le rayon de lumière et la transparence de l’eau étaient superbement rendus. Cette œuvre me fit faire halte et captiva mon regard.

Je peux donc dire que j’ai visité le Louvre mais c’est tout ce que je puisse en dire pour le moment. Il faudra à tout prix que j’y retourne.

Au moment de la fermeture, nous fîmes route en sens inverse pour retrouver la pyramide inversée où une foule importante était amassée. Nous ne sortîmes pas tout de suite puisque nous furetâmes dans les boutiques de souvenir. On pouvait choisir parmi un grand nombre de répliques de sculptures et de peintures. Celles-ci étaient si bien reproduites qu’on n’aurait pu faire la différence avec leur original (bien que je n’aie pas franchement regardé). Comme je l’avais dit plus haut, autant de choix provoqua une baisse de mon intérêt et c’est bien dommage.

L’entrée s’étant vidée de son monde, nous sortîmes dehors pour nous retrouver devant la célèbre pyramide de verre. Alors qu’il commençait à pleuvoir, des vendeurs ambulants scandaient « Umbrella ! Umbrella ! ». Depuis la matinée, les nuages se déplaçaient avec menace et nous subîmes quelques gouttes sur la route qui nous menait au magasin d’informatique. Pas de problème, j’avais un pépin (NDLudo : jeu de mots involontaire).

 

A suivre

Publié dans ガリアへ-En Gaule