Voyage en France, retour au Japon, le 13 août 2006 (première partie)

Publié le par Daishi

Voir les épisodes précédents.

 

 【フランス紀行~帰宅編~】2006/08/1308/14

今日はいよいよ帰国となる日。できればもっと滞在したいのだが、切符の都合上そうもいかない。

帰りの飛行機も、来た時と同様に上海で乗り換え。ただし2時間しか待ち合わせの時間が無いのでそれだけが心配。まぁ同じ航空会社だし、多少の遅れならどうにか都合はつくだろう。

パリから空港までは結構な距離があるので、この日は直行バスで、一人で空港まで戻る事になり

バスの出発するオペラ座までは、妹とルドとホワードが見送りに来てくれる事になっていた。

朝起きてから、諸々身支度を済ませ朝食をとった後、地下鉄を乗り継いでオペラ座へ。前を通り過ぎただけだけど、これまた立派な建物だった。バスは既に到着しており、降り場の確認をして乗車。結構な人数が乗っていて、僕がのった後も続々と人が増えあっという間に満車になってしまった。日本人も2人乗ってきた。そういえば日本を出てから、町や空港で見かけた日本人は、偶然なんだろうけど全員が大阪弁だった。

程なくしてバスは出発、窓越しに手を振って皆と別れの挨拶をする。窓から外を眺めながら一時間ほど。渋滞も無く予定通りの所要時間でバスは空港へ到着した。お気に入りのオレンジーナを自販機で買い、空港の外で一服したあとチェックインと出国審査に向かう。人の数はそれほど多くない気がしたのだが1時間半も掛かってしまったのは、やはりロンドンの事件の影響なのだろうか。

 

Le jour de mon retour au Japon était arrivé. J’aurais bien voulu rester plus longtemps mais je n’avais pas pu trouver un billet d’avion qui me le permette. J’empruntais la même compagnie aérienne qu’à l’aller : China Eastern, avec une escale à Shanghai. La seule différence, c’est que je n’avais plus que deux heures pour changer d’avion, ce qui m’inquiétait. Bon, c’était la même compagnie et même avec un peu de retard, ça devait aller. L’aéroport de Roissy étant plutôt éloigné de Paris, je devais prendre une navette, seul, à partir de l’Opéra où ma sœur, Ludo et Howard m’accompagneraient. Une fois levé et après avoir fait ma toilette et pris mon petit-déjeuner, je pris le métro pour l’Opéra. Je ne fis que passer devant mais c’était un fort bel édifice. Le bus était déjà là et après avoir vérifié où il s’arrêtait, je montai à bord. Il était plutôt rempli et devenait complètement bondé par la suite. Il y avait deux Japonais. Maintenant que je repense, tous les Japonais que j’ai croisés durant mon séjour, que ce soit en ville ou à l’aéroport, c’est d’ailleurs sans doute une coïncidence, parlait le dialecte d’Osaka.

 

Le véhicule démarra peu après et je fis mes adieux de la main à travers la fenêtre. Le trajet dura une heure pendant laquelle j’admirais le paysage. Le bus arriva sans rencontrer aucun embouteillage à l’heure prévue à l’aéroport. Je pris ma boisson préférée, un orangina, à un distributeur et après avoir fumé à l’extérieur, enregistrais mes bagages et passais la douane. Il ne semblait pas y avoir grand monde mais l’opération dura une heure et demi, sans doute à cause des mesures prises suite à l’attentat manqué de Londres.

 

審査を終え、出発ロビーに着いてから、一応妹たちに電話をしようと思い昨晩ホワードにもらったテレカ(のようなもの)で電話をかけようとするが、やり方がわからず諦めた。その後、残ったユーロを使う為に免税店へ行く。目当てはもちろんタバコなのだが値段を見て買うのを止めた。

フランスのタバコは税金もさることながら原価も高くて、それは日本の税込みの値段とほぼ同じだったのだ。しかたなくカフェでエスプレッソを飲みながら時間を潰していると、食事をしていた家族連れの父親が寄ってきて「タバコを一本くれないか?」と言ってきた。イタリア人という彼と一緒にタバコを吸いながら色々と話をした。

出発時間を確認する為に携帯を取り出すと、彼は携帯のデザインに驚いて「日本製はクールだね、エクセレントだよ!」と言っていた。携帯の中の両親を見せると兄弟(ブラザー)が云々.と言ってきたので「ブラザーじゃない、両親だよ。俺の兄弟がこんな年とってるわけ無いだろ」と言うとブラザーじゃなくてブラウザーといったらしく、ネットも見れるのか?と尋ねただけだったようだ(笑)

別れ際、漫画で仕入れた「アリーヴェデルチ(さよなら)」と言ったら同様に返してくれた。

海外に来ると、こういうたわいも無い人との会話が何故だか凄く楽しい。僕は高校の3年間、英語は落第ギリギリの点数だったし今でも文法とか殆ど分からないけど、それでもまぁどうにかなるもんだ。(こっちがどうにかなっていると思っているだけかもしれないけど(笑))

が、単語の数だけはどうにもならず、なんと言えばよいのか困った事が何度もあったので、次回の海外旅行では電子辞書が必須アイテムになりそう。勉強もしなくては。

カフェを後にして、まだ少しユーロが残っていたので、タバコを一箱、機内で飲もうとまたオレンジーナを買う。


つづく

Image Hosted by ImageShack.us

Une fois dans le satellite, je décidai d’appeler ma sœur grâce à la télécarte que Howard m’avait remise la veille mais ne sachant comment m’y prendre, je renonçai. Puis je me rendis au duty free afin de dépenser mes derniers euros. J’avais prévu d’acheter du tabac mais le prix m’arrêta. Même en enlevant toutes les taxes, le tabac français reste cher, l’équivalent du tabac japonais taxé. Déçu, je pris un espresso dans un café pour passer le temps. Un père accompagnant sa famille s’approcha de moi et me dit « vous n’auriez pas une cigarette ? ». Il était italien et nous discutâmes en fumant.

Afin de vérifier l’heure qu’il était pour ne pas manquer le départ, je sortis mon téléphone portable. Il fut surpris du design : « les produits japonais sont cools, excellents ! ». Je lui montrai la photo de mes parents gardée en mémoire dans l’appareil et il se mit à dire entre autres « brother ». Je réagis en lui expliquant que ce n’était pas mes frères et sœurs mais mes parents et qu’une telle différence d’âge était impossible mais je me rendis compte qu’il ne disait pas « brother » mais « browser », une façon de me demander si je pouvais surfer sur le net !

Au moment de nous quitter, je le saluai par « arrivederci » (que j’avais appris dans un manga) et il en fit de même. J’ignore pourquoi mais quand on va à l’étranger, c’est toujours très amusant de tailler la bavette à des inconnus. Mes notes d’anglais au lycée étant tout juste supérieures à la moyenne, j’aurais pu redoubler (NDLudo : ce n’est pas un redoublement à proprement parler puisque les concernés ne recommence pas une année dans leur lycée mais dans une école spéciale à leurs frais avant de repasser les concours d’entrée aux universités. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à Naoko). Je ne connais donc rien à la grammaire mais bon je me débrouille tant bien que mal (je me surestime sans doute). Cependant, je manque vraiment de vocabulaire et je ne compte plus les moments où cela m’a pénalisé. La prochaine fois que je me rends à l’étranger, j’inscrirai le dictionnaire électronique sur la liste des objets à emporter impérativement. Il faudrait aussi que j’étudie.

Je quittai le café et comme il me restait un peu d’argent, j’achetai un paquet de cigarettes et une bouteille d’orangina pour boire dans l’avion.

 

A suivre

Publié dans ガリアへ-En Gaule