L'auge du prévenu

Publié le par Ludo

Pendant cette année en primaire (qui vient de s’achever), j’eus l’opportunité de découvrir différents plats préparés par la cantine de mes écoles, du bon mais surtout du moins bon, et parfois même du très mauvais.

 

Voici, rassemblés dans une seule image de grande taille (disponibles après un clic), l’équivalent de plusieurs jours de pitance. Vous remarquerez certaines redites, notamment au niveau du bouillon aux œufs et aux légumes et du riz. Certains plats ne sont pas particulièrement abjects mais leur répétition vous pousse à les haïr. C’est ainsi que je ne peux plus avaler de gomoku gohan 五目御飯, ce riz au gobô 牛蒡, une racine, servi au moins une fois par semaine. Ce dernier, que je déguste toujours froid, se mange lentement, très lentement. Imaginez que vous tentiez de faire passer une grosse boule de pain dans votre œsophage et que vous la sentiez descendre petit à petit vers l’estomac. Très étouffe-chrétien et pas fameux, le gomoku gohan provoque chez moi une baisse instantanée du moral. Si vous trouvez à redire à ces repas, je vous rappelle que ceux auxquels Naoko a eu droit cette année étaient bien pires.


Image Hosted by ImageShack.us