Okami

Publié le par Ludo

Tout accaparé que j’étais par les machines de nouvelle génération (Xbox 360 et PS3), j’en avais oublié la bonne vieille PS2 et l’un des jeux qui a marqué l’année dernière : Okami 大神 (dont la version européenne vient de sortir cette année).

Parmi tous les jeux d’aventure que j’ai connu, celui-ci m’a procuré le plus de plaisir. Avec pour base la mythologie japonaise, toute l’histoire s’articule autour du folklore avec l’apparition de personnages liés au Shintô, aux contes et aux légendes (Kaguyahime, Momotarô, Urashimatarô, Benkei, etc). Vous contrôlez un loup, réincarnation de la déesse Amaterasu dans un univers qui rappelle les peintures classiques. Si tout apparaît en trois dimensions, tout ressemble en parallèle à une aquarelle (les fumées et les nuages se composent ainsi de volutes bien marquées). Voilà pour le côté graphique. Pour le reste, la jouabilité s’avère toute aussi surprenante. A tout moment, vous pouvez figer l’écran pour faire apparaître un grand pinceau de calligraphe dont vous dirigez les mouvements. Suivant le tracé et la cible, vous pouvez ainsi trancher un ennemi, faire fleurir des cerisiers, invoquer une rafale de vent, déplacer un feu ou de l’eau d’un endroit à un autre ou jouer sur l’apparition du soleil et de la lune… Chaque journée suit d’ailleurs ce cycle naturel et l’environnement réagit en fonction : certaines personnes ne sont là qu’au lever du soleil alors que des objets ne se montrent que la nuit.

Image Hosted by ImageShack.us


La musique très reposante et jamais répétitive est constitué d’instruments traditionnels japonais : shamisen, taiko, shakuhachi, koto etc.

L’histoire vous tiendra en haleine durant de longues heures par la richesse des mondes traversés, les nombreux secrets et un humour omniprésent. Si comme moi, vous avez été fan de Zelda mais rêviez de quelque chose de plus original ou tout simplement si le Japon vous intéresse, alors ce titre est pour vous.

PS : Nous fêtons aujourd'hui la 1500000ème page parcourue depuis la création d'Ougl. Merci à tous !