Neuvième rapport de mission

Publié le par Ludo

Pendant ma convalescence, les responsables du Centre m'avait interdit l'accès à toutes les pièces d'équipement que j'utilise normalement pendant les séances d'entraînement. Quel ne fut pas mon enthousiasme de retrouver à l'issue de ma guérison, mon outil préféré : Monsieur Plastique. Destinée à l'élite des agents, son utlisation développe les réflexes et la vitesse. Son extrême légèreté le rend particulièrement difficile à appréhender car le moindre contact l'envoie valser au loin. Il est également aisément transportable. Je fais d'ailleurs toujours un peu de zèle auprès des responsables en leur demandant de le lancer le plus loin possible. Je dois admettre que leur force m'étonne à chaque fois, mais ce qu'ils gagnent en puissance, ils le perdent en rapidité. Bref je m'efforce de montrer à quel point je m'investis dans mon travail en leur rapportant l'objet pour qu'ils recommencent, même si cela peut s'avèrer fatigant au bout de la dixième fois... A part cela, on ne peut pas dire que Monsieur Plastique paie de mine. Complètement inexpressif et inerte la plupart du temps, je me demande s'il est bien vivant mais le bruit étrange, ce cliquetis bizarre qu'il produit quand on tape dedans, me laisse croire qu'il n'est pas complètement hors service.