Ce n'est pas la petite bête qui va manger la grosse !

Publié le par Ludo

Lorsque je montre à mes élèves des photos des denrées que l’on a l’habitude de savourer en France, je ne manque jamais d’accompagner mes images de foie gras et de raclette, de clichés d’escargots et de cuisses de grenouilles. La plupart du temps, la réaction reste la même : beurk. Je leur explique alors que pour un étranger, le fait de manger de la pieuvre, des têtes de crevette, du calmar cru ou du concombre de mer peut faire le même effet mais on me répond toujours que cela n’a rien à voir. Il s’en suit des questions du type : « est-ce que les Français mangent des vers ? ».

 

Même si cela reste marginal, il existe des mets japonais qui pourraient provoquer un certain dégoût de la part même des habitants de l’archipel. Lors de notre visite d’Ochobosan, nous traversâmes une rue commerçante où de nombreux magasins vendaient diverses denrées : outre les classiques taiyaki 鯛焼き(beignet en forme de poisson fourré à la crème) et yakitori 焼き鳥(petite brochette de poulet), on pouvait aussi voir des brochettes de suzume スズメentiers (moineaux). Sur le cliché on peut apercevoir des shinbae 新バエ. Un petit clic sur l'image pour un agrandissement.

 

 
Image Hosted by ImageShack.us


A première vue, et sachant que hae veut dire mouche, je pris la chose pour des insectes. Après tout cela ressemble fort à des abeilles.   Ce que  j'ignorais, c'est que hae désigne aussi un poisson. Tout fier d'avoir une photo choc sur le coup, j'avais déjà imaginé un article. Malheureusement, je n'appris la chose que beaucoup plus tard. J'aurais dû prendre des photos des moineaux. Vous les auriez vu avec leurs petites pattes recroquevillées...

Un jour, je vous apporterai des preuves accablantes ! Dans d’autres régions, sachez que l’on mange des criquets grillés et des larves d’abeilles…

 

En attendant, je vous ressers un peu de fouille ?